Blog

section

Retrouvez les billets d'Envoyer SMS Pro et vous saurez tout ce qu'il y a à savoir sur le SMS.

Jamais sans mon portable! Au secours plus de SMS ! Vous êtes peut être nomophobe!

section
Jamais sans mon portable! Au secours plus de SMS ! Vous êtes peut être nomophobe!

Nomo quoi ? Nomophobe de « no mobile phobia » ou la phobie de ne plus avoir de mobile. Si vous pensez « pas de portable, plus de SMS, quelle horreur !», vous êtes peut-être déjà atteint ! Attention, le virus se répand plus vite qu'un spam...


Une récente étude menée au Royaume-Uni auprès de 1000 utilisateurs de mobiles révèle ainsi que 66% d'entre eux seraient "très angoissés" à l'idée de perdre leur smartphone, les 18-24 ans étant encore plus affectés avec 76% d'entre eux.

En France, 22% concèdent qu'ils ne pourraient pas se passer plus d'une journée de leur téléphone mobile, ce pourcentage passant à 34% pour le 15-19 ans. Pour 29% des français, il est possible de se passer de son smartphone plus de 24h mais cela serait "difficile" selon eux. Enfin, 49% des personnes interrogées y arriveraient "sans problème".

Le phénomène s'est amplifié avec l'arrivée des smartphones et des forfaits avec appels et SMS illimités. Parallèlement garder le lien avec sa communauté virtuelle est viscéral pour beaucoup, Il faut rester connecté et vérifier sans cesse son téléphone, « au cas où ». Où quoi ? Dans une société où l'information est permanente et immédiate, la réponse est « au cas où il se passe quelque chose, au cas où j’ai un SMS». 
Dans une société où l'information est permanente et immédiate, la réponse est « au cas où il se passe quelque chose, au cas où j’ai un SMS». 

Faut-il pour autant y voir une véritable « phobie »? Pour Didier Rougeyron, auteur du «Dictionnaire divertissant et culturel des phobies» c’est un peu exagéré d’un point de vue strictement clinique: « Cette peur du manque est plus névrotique que phobique. C’est la crainte d’être dépourvu d’un objet grigri, un peu doudou ».

Les employés des boutiques de téléphonie mobile voient tant de « spécimens » qu’ils ont désormais leur blog pour s’épancher des scènes cocasses auxquelles ils assistent. Les clients sont de plus en plus accros à leur portable et leurs comportements sont stupéfiants, hilarants et parfois désespérants », explique Agnès Niedercom, cofondatrice du blog Histoiresdeportables, témoin du « lien quasi charnel » que chacun de nous peut développer avec son téléphone.

Et vous, êtes-vous un véritable nomophobe ?

Source: AFP et France soir