Blog

section

Retrouvez les billets d'Envoyer SMS Pro et vous saurez tout ce qu'il y a à savoir sur le SMS.

Trop de SMS nuirait au couple

section
SMS couple

Une étude de la Brigham Young University démontre que deux personnes trop virtuellement connectées pourraient bien finir par se déconnecter l'une de l'autre. Selon les chercheurs Lori Schade et Jonathan Sanberg l’étude, menée pendant deux ans sur 276 jeunes adultes met en évidence la place que la technologie a prise sur les communications directes.

Sur ces 276 personnes, 38% disaient avoir une relation sérieuse, 46% étaient fiancés et 16% étaient mariés. Ils ont répondu à des questions sur leur relation ainsi que sur l'utilisation de la technologie au sein de celle-ci. 82% ont affirmé envoyer des messages à leur partenaire plusieurs fois par jour.

"La technologie est plus importante dans l'évolution d'une relation qu'avant. La façon dont les couples s'envoient des SMS a également un effet sur la relation", explique Schade.

Pour entretenir la relation on s’envoie des SMS pour rester sur la même longueur d'onde. Ces petites discussions qu’on avait avant face à face, on se contente aujourd’hui de les avoir par écran interposé.

La communication est le ciment du couple mais par SMS c’est une autre histoire. Derrière son écran, comment savoir si l'autre est déçu? S'il a mal pris un message?

D’autre part il semblerait que les hommes et les femmes n'ont pas la même appréhension des SMS.

Pour les femmes ; l'utilisation de SMS pour s'excuser, résoudre des conflits, prendre des décisions, est associée à une moins bonne qualité de relation.

Pour les hommes ; envoyer trop de SMS (quels qu'ils soient) est associé à moins bonne qualité de relation.

Pour tous: exprimer son affection par SMS améliore la relation.

D’après cette étude il serait donc plus sain de régler les problèmes face à face, franchement on s’en serait douté.

Mais on sait que les petits messages attentionnés restent une valeur sûre. C'est donc sans scrupule que vous pouvez continuer à écrire "je t'm".