Blog

section

Retrouvez les billets d'Envoyer SMS Pro et vous saurez tout ce qu'il y a à savoir sur le SMS.

Les jeunes, une cible difficile à séduire

section
Les jeunes, une cible difficile à séduire

On aurait pu penser que les 18–25 ans étaient des consommateurs faciles à conquérir et pourtant ! Les résultats d’une nouvelle étude mettent en lumière exactement le contraire et peuvent vous aider à monter une stratégie de campagne SMS efficace.

La nouvelle étude d'Inter°View Innovative(1) décrypte les 18-25 ans pour répondre en particulier aux interrogations suivantes : Sur quels critères font-ils des choix ? Quelles marques plébiscitent-ils et pourquoi ? Et plus stratégiquement qu’attendent-ils des marques? Comment ces marques peuvent-elles les accompagner ?

L’étude 2012 a permis de dégager trois grands profils chez ces 18-25 ans : les ambitieux, les hédonistes et les engagés, avec des aspirations différentes mais un moteur commun, réussir sa vie :

> Les ambitieux privilégient la réussite sous toutes ses formes avec un objectif affirmé : prendre sa vie/son destin en main. Confort matériel et financier, valorisation statutaire, reconnaissance, accès au luxe, liberté, audace... sont autant d’aspirations pour les ambitieux.
> Les hédonistes prônent une grande importance à l’épanouissement personnel pour pouvoir profiter de la vie avant tout. Valorisation du bien-être, équilibre, jouissance du moment présent représentent les aspirations de ce profil.
> Les engagés prônent l’engagement en faveur d’une cause ou d’un mode de vie, pour réinventer la société et donner du sens à leurs actes. Partage et altruisme, solidarité, responsabilité, l'action pour soi et pour les autres représentent leurs principales aspirations.

Quels leviers d'action pour les marques ? Selon cette étude les marques devront prendre en considération l’attente toujours aussi forte d’aide et d’accompagnement, mais en même temps intégrer dans leur réflexion cette forte revendication d’identité multiple émanant des 18-25 ans qui affirment leur désir de ne pas se sentir stigmatisés, infantilisés ou ultra-culpabilisés.

En réalité, ces mêmes marques devront apprendre à signifier, via un discours spécifique (adulte ? respectueux ?) adapté aux trois profils majeurs identifiés par l'étude qu’elles sont sur la même longueur d’onde que les jeunes d’aujourd’hui. Enfin, Inter°View conseille d’éviter les stéréotypes infantilisants et autres jeunismes.

Si les 18-25 ans brouillent les pistes dans leur rapport aux marques, ils demeurent néanmoins très sensibles à l'intérêt que celles-ci leur portent.

(1) L'étude associe au travers d’une approche globale : une recherche documentaire et des entretiens pilotes, une étude qualitative (cœur de la recherche) et une analyse des stratégies des marques qui "cartonnent" auprès de lycéens, étudiants et jeunes actifs.